Garantie visale : le dispositif idéal pour les locataires et les propriétaires

juillet 3, 2024

Tout d’abord, la garantie visale est un dispositif de cautionnement gratuit destiné pour les locataires et les propriétaires. Il s’agit d’un budget qui permet d’indemniser les propriétaires bailleurs, dans le cas d’un loyer impayé. En d’autres termes, elle permet de garantir le propriétaire, tout comme l’assurance GLI. Vous avez envie d’en savoir plus que ce dispositif ? Cet article vous explique les fondamentaux afin de mieux comprendre son fonctionnement.

C’est quoi une garantie visale ?

Action Logement met en place ce dispositif en 2016 pour sécuriser les revenus du propriétaire. Connue également sous le nom de Visa pour le logement et l’Emploi, ce système de caution est essentiel. Il permet aux locataires, mais également aux propriétaires de s’assurer du paiement de loyer.  

Des informations supplémentaires sont indispensables pour vous en tant qu’étudiant ? Sachez que le fonctionnement est toute simple. Si vous rencontrez des soucis de paiement de loyer, Action Logement peut prendre en charge l’indemnisation du propriétaire. Ensuite, vous pourrez régler le montant à rembourser auprès de l’Action Logement.

Pourquoi se servir de la garantie visale ? 

La garantie visale est considérée comme un garant. Si vous avez un locataire qui n’a pas la capacité de payer le loyer, la garantie va rembourser l’argent dû. Toutefois, il existe deux possibilités pour se servir de la garantie. Dans le cas d’un logement social par un alternant et un étudiant, la prise en charge compte jusqu’à 9 mois. La visale va payer les montants impayés, y compris les charges. D’un côté, le logement d’un parc privé est couvert jusqu’à 36 mois. Bien évidemment, les charges sont également comprises en plus des loyers impayés. De même que pour le renouvellement du bail. Que ce soit un logement vide ou bien meublé, la durée est valable au moment de l’effet du bail.

Par ailleurs, la garantie visale vous offre la possibilité d’être couvert au niveau des charges récupérables. Dans ce cas-là, le locataire peut se détacher des problèmes financiers, sauf sur la prime d’assurance habitation. Par contre, il faut préciser que les charges ne peuvent pas être un moyen de demander le remboursement.

Garantie visale : avantages pour les locataires et les propriétaires 

Pour les locataires, profiter d’une garantie visale est avantageux. Effectivement, il arrive que des locataires ne puissent pas bénéficier d’une assurance loyer impayé. Alors qu’en ayant la garantie visale, le dossier est renforcé. Permettant ainsi aux locataires d’avoir un garant solide, important pour le propriétaire. Autrement dit, les locataires peuvent trouver facilement un logement grâce à cette garantie. De plus, il n’y a aucune caution à payer ou une garantie supplémentaire nécessaire.

Du côté des propriétaires, un locataire qui présente une garantie visale offre de la certitude. Dans le cas d’un problème financier, ils sont rassurés que les loyers sont payés. En plus, il n’y aucune possibilité de rencontrer des dégradations locatives.  

Encore, la garantie visale permet de trouver des locataires potentiels. Tout cela, parce que les critères d’éligibilité sont très exigeants par rapport au profil des bénéficiaires. 

Bien sûr, ce dispositif est ouvert à tout le monde et gratuit. Contrairement à la demande d’une assurance GLI, il faut débourser pour obtenir des avantages par la suite. Alors qu’avec la garantie visale, la démarche est totalement gratuite. 

Qui peut faire la demande de la garantie visale ?

Bien que le dispositif soit gratuit, cela n’exclut pas le fait qu’il y a plusieurs conditions d’éligibilités. De ce fait, les locataires ainsi que les logements doivent respecter les conditions avant d’en bénéficier. Normalement, le logement doit appartenir aux propriétaires bailleurs, que ce soit privé ou particulier. Seulement, il y a une exception pour les étudiants ou bien les professionnels en alternance. D’ailleurs, les jeunes moins de 30 ans peuvent aussi bénéficier de ce dispositif. C’est le cas lorsque le logement se trouve dans une structure collective. Particulièrement pour les foyers ou bien les résidences pour étudiants qu’une personne morale gère.  

Quelles sont les conditions pour les locataires ? 

Pour être pris en charge, les locataires doivent répondre aux critères d’éligibilité. Ce qui inclut l’âge et la situation professionnelle. 

  • Entre 18 et 30 ans : étudiant, en alternance, salarié dans plusieurs secteurs, demandeur d’emploi, en formation ou en mission temporaire.  
  • Plus de 30 ans : salarié dans le secteur privé et agricole après une demande dans les 6 mois après la prise de poste.
Copyright 2024. Tous Droits Réservés